L’Ong Free the Slave mise sur la sensibilisation et sur l’appui des médias

Date:


Dans un effort concerté pour lutter contre la traite sexuelle des femmes dans les mines à Kédougou, les ONG Free the Slave et La Lumière ont uni leurs forces lors d’un atelier de deux jours, rassemblant des journalistes de Tambacounda, Dakar et Kédougou.

L’objectif de cette rencontre était de former les journalistes sur les réalités de la traite sexuelle à et les mobiliser en tant qu’acteurs clés pour sensibiliser et communiquer efficacement sur ce fléau qui gangrène  Kédougou en particulier dans les zones aurifères de la région.

Sokhna Fatou Sissoko, chargée de programme pour Free the Slave a partagé son engagement : « Nous sommes actuellement dans la deuxième année de mise en œuvre d’un projet visant à lutter contre l’exploitation sexuelle des femmes et des filles à Kédougou. » Ce projet ambitieux repose sur trois piliers fondamentaux : la prévention, la safety et la prise en cost des victimes de traite sexuelle.

« Nous travaillons en étroite collaboration avec divers acteurs, tels que les cases judiciaires, les professionnels de la santé et les défenseurs des droits de l’enfant, comme l’Aide à l’Enfance, afin de prévenir ces abus. Nous offrons également un refuge sécurisé aux victimes, leur assurant un soutien psychosocial, juridique et médical complet. De plus, nous facilitons leur réintégration familiale, notamment pour celles provenant majoritairement du Nigeria, une des nationalités les plus touchées par ce fléau », a-t-elle souligné.

Ce phénomène, enraciné depuis les années 2000 à Kédougou, est qualifié de « déplorable », par Sokhna Fatou Sissoko, qui a insisté sur son caractère de violence basée sur le style, touchant principalement des femmes et des jeunes filles, certaines n’ayant que 12 ou 13 ans et des femmes de 30 ans.

Face à l’urgence et la gravité de la scenario, Mme Sissoko appellent à une mobilisation sans précédent. « J’appelle solennellement le gouvernement sénégalais et tous les acteurs engagés dans la safety et la promotion des droits des femmes à nous rejoindre dans ce fight. Réduire l’exploitation sexuelle des femmes et des filles à Kédougou exige une motion collective et déterminée », a-t-elle lancé avec conviction.

Dans le cadre d’une campagne de sensibilisation en cours, l’ONG Free the Slave et La Lumière font appel aux médias, en particulier à ceux établis à Kédougou. « Nous demandons leur engagement complete pour diffuser cette info cruciale dans toutes les zones aurifères. Il est impératif que les communautés, souvent ignorantes de cette réalité, soient informées et mobilisées. Nous comptons sur les médias pour participer activement à l’éradication de ce fléau non seulement à Kédougou mais dans tout le Sénégal », a conclut la chargée de programmes.

Cette campagne de sensibilisation et d’motion marque une étape cruciale dans la lutte contre la traite sexuelle à Kédougou, invitant chacun à s’engager pour un changement sturdy et « une société plus juste et équitable pour tous ».



Source_link

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Share post:

spot_imgspot_img

Popular

More like this
Related

microTERRA Launches Tremendous Sustainable Duckweed-Primarily based Ingredient to Scale back Sugar in F&B – vegconomist

microTERRA, a Mexican startup creating plant-based useful elements...

Introducing the Speake-Marin Minute Repeater Carillon

The Speake Marin Minute Repeater Carillon elegantly represents...